Catherine Gide

Dans nos archives il y a… l’ombre bienveillante de Catherine Gide, disparue il y a 10 ans déjà…

Catherine Gide, née en1923 et décédée en 2013, est la fille d’André Gide et d’Élisabeth Van Rysselberghe. Elle a activement travaillé à faire vivre l’œuvre de son père, notamment à travers la création, en 2007, de la Fondation qui porte son nom.

Dans une lettre de nos archives en date du 20 avril 1923 Suzanne Schlumberger, épouse de Jean, écrit à Maria et Elisabeth Van Rysselberghe : Que je vous embrasse toutes deux, Tit et vous chère Beth, doucement et fort. Je suis très émue à la pensée de cette petite Catherine, entrée dans votre vie et plus ou moins dans notre vie à tous. Suzanne Schlumberger est alors l’élève de Théo Van Rysselberghe, grand-père de la petite fille. Ce dernier tout d’abord mécontent de la relation de sa fille avec André Gide est néanmoins, d’après la missive, bien calme et soulagé, je le crois, de vous savoir [Elisabeth] heureusement délivrée.

L’enfant Catherine, telle que la nommera sa grand-mère Maria Van Rysselberghe, a travaillé longtemps à la meilleure façon de rendre accessible le patrimoine littéraire d’André Gide, en en cédant une grande partie à des institutions en capacité de les accueillir. Ce fut le cas pour la Fondation des Treilles qui accueillera à son décès une partie de la bibliothèque de travail de son père. C’est elle qui en avait décidé ainsi après un séjour à la Fondation en 2009.

De battre son cœur s’est arrêté… mais l’on sent encore aux Treilles sa présence amicale au détour d’un rayonnage ou au travers d’une archive…

@Fondation Catherine Gide

 

@Fondation Catherine Gide

@Fondation Catherine Gide

@Fondation Catherine Gide

@Fondation Catherine Gide

@Fondation Catherine Gide



Citer ce billet
ldiebold (2024, 12 janvier). Catherine Gide. Les carnets de la Fondation des Treilles. Consulté le 2 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vknl

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search