La main à la pâte 7: Graines de sciences VI

Colloque organisé par Jean-Мarie Bouchard et David Wilgenbus du 28 octobre au 4 novembre 2001.

Participants

Nelly Bасcаla (Enseignante, 78 860 Saint-Nom-la-Bretèche), Nicole Barbot (Enseignante, 35 000 Rennes), Ghislaine Baledent (Enseignante, 86 000 Poitiers), Pierre Binetruy (Scientifique, Université Paris XI, 91405 Orsay), Marie-Laure Bonnet (Enseignante, 78130 Les Mureaux), Jean-Marie Bouchard (Organisateur INRP-La Main à la pâte 92120 Montrouge), Bernard Calvino (Scientifique, École supérieure de physique et chimie industrielle de la Ville de Paris, CNRS), Céline Chatelier (Enseignante, 14200 Hérouville-Saint-Clair), Gérard De Marsily (Scientifique, Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris), Nicolas Demarthe (Enseignant, 60180 Nogent-sur-Oise), Édith Doublet (Enseignante, 59139 Wattignies), Jean-Louis Dufresnes (Scientifique, Université Paris VI, Paris), Martine Garcin (Enseignante, 38430 Saint-Jean-de-Moirans), Catherine Goujon (Enseignante, 29150 Pont-de-Bis), Denis Gratias (Scientifique, CNRS – 92322 Châtillon), Roland Haugades (Enseignant, 06000 Nice), Kouraa Keltoum (Enseignante, El Jadida, Maroc), Richard Krawiec (Enseignant, 02420 Hargicourt), Claudine Laden (Enseignante, 59200 Tourcoing), Catherine Langlois (Enseignante, 84700 Sorgues), Guillaume Lecointre (Scientifique, Muséum national d’histoire naturelle, Paris), Claude Lebas (Enseignant, 66000 Perpignan), Christophe Lefеvre (Enseignant, 95430 Villetaneuse), Rachel Lemaire (Enseignante, 93160 Noisy-le-Grand), Agnès Malet (Enseignante, 48000 Mende), Arnaud Mermet (Enseignant, 13005 Marseille), Éric Nicot (Enseignant, 66350 Toulouges), Anniah Pasbeau (Enseignante, 97139 Abymes), Danièle Perruchon (Enseignante, 75011 Paris), Anne Pichavant (Enseignante, 29770 Audierne), Nicolas Poussielgue (Organisateur INRP – La Main à la pâte, 92120 Montrouge), Marc Rabaud (Scientifique, Laboratoire FAST, 91405 Orsay), Karine Ruatta (Enseignante, 13200 Arles), Colette Sacchettini (Enseignante, 38660 Lumbin), Issa Senghor El Hadji (Enseignante, Kolda, Sénégal), Bernard Sillion (Scientifique, CNRS, 69390 Vernaison), Bruno Simon (Enseignant, 70130 Le-Pont-de-Planchez), Sonia Techer (Enseignante, 97438 Sainte-Marie, La Réunion), David Wilgenbus (Organisateur INRP-La Main à la pâte, 92120 Montrouge).

Compte rendu

Pour la quatrième année consécutive, la Fondation des Treilles accueillait pendant les vacances de la Toussaint la rencontre scientifiques-enseignants Graines de sciences. Ces rencontres organisées par La Main à la pâte avec le soutien de la Fondation des Treilles réunissent chaque année, pendant une semaine, trente enseignants du primaire et huit scien­tifiques. Répartis en trois groupes de dix, les enseignants participent à huit ateliers de trois heures chacun, animés par les scientifiques sur un thème en relation avec leur domaine de recherche. C’est une véritable immersion dans le milieu de la recherche et un dialogue avec quelques-uns de ses représentants qui sont proposés aux enseignants. Les scienti­fiques s’efforcent de rendre leurs propos accessibles et de les illustrer avec des expériences simples. De surcroît, cette annéе, des réflexions autour de pistes pédagogiques ont été entreprises et donneront lieu à la publication d’une proposition d’activité de classe.

De nombreuses molécules naturelles, connues depuis l’Antiquité, ser­vent aujourd’hui de traitements pour certaines affections touchant le sys­tème nerveux. Bernard Calvino nous montre que, grâce à la connaissance de la structure des neurones et du mode d’action de ces drogues, i1 est maintenant possible d’élaborer des médicaments synthétiques mimant ou stimulant la libération des substances naturelles du système nerveux: les neurotransmetteurs.

Le sillage d’un bateau, le mascaret, la houle, la déferlante, et même la marée ont tous un point commun, ce sont des ondes se propageant à la surface de l’eau. Avec Marc Rabaud, nous découvrons la vie, l’évolution et la mort des vagues.

La classification du monde du vivant est une préoccupation humaine de toujours et la notion d’évolution, relativement récente, a permis de comprendre les relations de parenté entre les êtres. Il semble aujourd’hui primordial que le scientifique s’astreigne à une démarche rigoureuse en ce qui concerne les critères retenus à cette fin, ainsi que les méthodes de dis­cernement des parentés entre les groupes. La classification phylogéné­tique répond, depuis le milieu de ce siècle, à cette attente. Guillaume Lecointre nous en donne les principes fondamentaux.

De Galilée à Einstein, de la cage d’ascenseur au trou noir du centre de notre galaxie, Pierre Binetruy nous invite à un voyage dans le temps et dans l’espace pour comprendre cette mystérieuse force qui gouverne la chute des pommes et l’univers à grande échelle : la gravitation.

Après l’âge de pierre et l’âge de fer, sommes-nous entrés dans l’âge des polymères? Ces matériaux, qu’ils soient naturels (caoutchouc…) ou arti­ficiels (PVC… ), sont omniprésents autour de nous. Bernard Sillion nous expose leurs propriétés, adaptées à chaque type d’usage, leur fabrication et leurs possibilités de recyclage.

Tandis que les sondes spatiales nous montrent les atmosphères de Mars ou Jupiter, Jean-Louis Dufresnes nous éclaire sur ce cocon qui nous permet de respirer: qu’est-ce que la température et la pression, pourquoi décroissent-elles en altitude? Pourquoi y a-t-il des nuages et des précipi­tations ? Le ciel est bleu, cette affirmation est une évidence, mais com­ment cela se fait-il ?

Depuis qu’existent les hommes, ils produisent des déchets. Grâce à quelques exemples d’actualité, Ghislain de Marsily nous parle de la ges­tion de ce prote ème qui ne cesse de s’accroître: déchets ménagers, indus­triels, nucléaires, autant de traitements ou de types de stockage différents dont il s’agit d’anticiper sérieusement les conséquences sur notre avenir.

La symétrie, bien plus qu’une considération purement mathématique, est un outil très puissant pour le physicien. Denis Gratias nous montre comment elle offre une vision unifiée du monde qui nous entoure et nous permet de comprendre des phénomènes aussi différents que l’organisa­tion des atomes d’un cristal, le passage de l’eau de l’état liquide à l’état solide, ou encore le fait que notre univers est dominé par la matière et non l’antimatière.



Citer ce billet
ldiebold (2001, 8 novembre). La main à la pâte 7: Graines de sciences VI. Les carnets de la Fondation des Treilles. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vjrm

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search