Un aïeul historien…

Membre éminent de la famille Schlumberger, Gustave, numismate et historien spécialiste de l’époque byzantine, fut également un grand collectionneur et un généreux donateur, deux traits de caractère qu’il partage avec notre fondatrice. Il sera à l’origine de nombreuses publications et en 1890 quand paraîtra son Nicéphore Phocas il écrira : « L’histoire de l’Empire byzantin est encore tout entière à faire. J’ai tenté de faire connaître de plus près au public épris des études historiques un chapitre de ces émouvantes annales. »

C’est cette louable motivation que l’on retrouve dans les  publications issues des séjours aux Treilles dhistoriennes et historiens réputés, quelle que soit la période étudiée et quel que soit le pays évoqué. L’Europe du Sud, et la Grèce en particulier, feront l’objet de plusieurs parutions. Ainsi dès 1988, sous la direction de Georges B. Dertilis, sera édité Banquiers, usuriers et paysans. Réseaux de crédit et stratégies du capital en Grèce (1780-1930), La Découverte (cf. la Session hellénisante), puis en 1993 sous la direction de Stuart Woolf, Espaces et familles dans l’Europe du Sud à l’âge moderne, Maison des sciences de l’homme et en 2006 l’ouvrage de Violetta Hionidou, Famine and death in occupied Greece, 1941-1944, Cambridge University Press. Plus récemment en 2015 Paulin Ismard, à la suite dun séjour détude en 2014, fera paraître au Seuil La démocratie contre les experts. Les esclaves publics en Grèce ancienne.

La période historique la plus représentée est sans conteste le Moyen Âge au travers des ouvrages de Pierre Toubert et Michel Zinc (Dir.), Moyen Âge et Renaissance au Collège de France, Fayard, en 2009, de Philippe Sénac, Histoire et archéologie de l’Occident musulman (VIIe – XVe siècles) : Al-Andalus, Maghreb, Sicile, Collection Méridiennes, série “Etudes médiévales ibériques”, 2012, de Dominique Barthélémy et Jean-Marie Martin (Eds.), Richesse et croissance au Moyen Âge. Orient et Occident, ACHCByz, 2014, de Stéphane Boisselier & John Tolan (Eds.), La cohabitation religieuse dans les villes européennes, Xe-XVe siècles, Editions Brepols, 2014  ou plus récemment les ouvrages de Patrick Boucheron dont le Georges Duby, Portrait de l’historien en ses archives, co-édition Gallimard et Fondation des Treilles en 2015 ou La trace et l’aura. Vies posthumes d’Ambroise de Milan (IVe-XVIe siècle), au Seuil en 2019.

L’étude de l’histoire arménienne donnera quant à elle naissance à deux publications dAnouche Kunth (Médaille de bronze du CNRS 2020) : avec Claire Mouradian, Les Arméniens en France, Editions de l’Attribut en 2010 et Exils arméniens. Du Caucase à Paris 1920-1945, paru chez Belin en 2016.

La liste serait incomplète sans la mention de l’ouvrage du préhistorien Henry de Lumley La montagne sacrée du Bego, CNRS Editions, 2011, les deux volumes de Lieux de savoir, sous la direction de Christian Jacob parus chez Albin Michel en 2007 et 2011 (cf. Activités 2004) ainsi que la somme Europa. Notre histoire, publiée aux Arènes en 2017 sous la direction dEtienne François et Thomas Serrier.