Sous une pluie d’étoiles…

[…] la Fondation des Treilles […] fut mon Musée d’Alexandrie : tels les Ptolémées de jadis, ses princes permettent à des savants et à des poètes, de sonder les secrets de l’Univers en toute quiétude, logés et fort bien nourris. Comment remercier les princes ? 

C’est en ces termes que Jean-Pierre Luminet adresse ses remerciements à la Fondation dans Le bâton d’Euclide publié en 2002 chez Lattès après un séjour d’étude à Tourtour  en 2001.

L’astronomie a toujours été un sujet de prédilection aux Treilles. En témoignent les premiers abonnements aux revues L’Astronomie et Ciel et Espace dès la fin des années 70 ainsi que l’achat d’un télescope professionnel qui permettra l’observation des astres lors de soirées mémorables pour de nombreux résidents.

Parallèlement l’organisation de plusieurs séminaires et la tenue de multiples séjours d’étude autour de ce thème conduiront à de nombreuses parutions d’ouvrages. 

De la mécanique céleste et ses grands découvreurs : Jean-Pierre Luminet, Les bâtisseurs du cielJ.C. Lattès (2010), aux techniques et appareils d’observation : Pierre Léna, L’observation en astrophysiqueéditions du CNRS, 1996 et 2008…

…en passant par les corps et phénomènes célestes particuliers : François Costard, François Forget, Philippe Lognonné, La planète Mars, Belin, (2003), Matthieu Gounelle, Météorites. A la recherche de nos origines, Flammarion (2013), Michel Capderou, Satellites. De Kepler au GPS, Springer Verlag France (2011), le sujet rassemble une vingtaine de publications depuis 1995. 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Fondation des Treilles (1 mars 2021). Sous une pluie d’étoiles… Les carnets de la Fondation des Treilles. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qv50


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search