Origine de l’Univers : singularité ou instabilité ?

Colloque organisé du 4 au 8 juillet 1988 par Edgard Gunzig et Ilya Prigogine.

Participants

Enrique Alvarez, Jürgen Audretsch, Jean Babaud, Jacob Bekenstein, Geoffrey R. Burbidge, Vittorio Canuto, Mario Castagnino, Paul Davies, David Finkelstein, Christiane Frémont, Andrey A. Grib, Edgard Gunzig, Rémi Hakim, Marc Lachièze-Rey, Jean-Pierre Luminet, Pasquale (Pascal) Nardone, Ilya Prigogine, Remo J. Ruffini, Michel Serres, Lawrence C. Shepley, Victor Szebehely, William G. Unruh, Alexander Vilenkin

Résumé

Parmi les participants réunis du 4 au 9 juillet 1988, une quinzaine de physiciens venaient analyser les différentes options théoriques qui se dégagent du paysage conceptuel nouveau qu’offre la cosmologie d’alors (voir ci-dessous la liste détaillée des participants et leurs interventions).

Durant les quelques années précédant la rencontre, la compréhension de l’évolution, de la structure ainsi que de l’univers a été profondément bouleversée. Un nouveau paradigme cosmologique a, en effet, vu le jour : « la Cosmologie inflationniste », résultant de l’union inattendue entre la théorie qui gère le monde de l’infiniment petit, celui des particules élémentaires, et celle qui décrit l’infiniment grand, l’univers dans sa globalité. Le fait extraordinaire est que cette inflation résout simultanément tous les problèmes conceptuels qui étaient absolument insolubles dans le cadre de la théorie traditionnelle du big-bang appelée « le modèle standard ».

Communications

  • Enrique Alvarez (Universidad Autonoma de Madrid, Spain) : Primordial superstrings and the origin of the universe
  • Jürgen Audretsch (Universität Konstanz, Germany) : Optical theorem in curved space-time quantum field theory
  • Jean Babaud (Physicien, Paris)
  • Jacob Bekenstein (Ben-Gurion University, Beer-Sheva, Israel) : Is the cosmological singularity thermodynamically possible?
  • Geoffrey R. Burbidge (University of California San Diego – Center for Astrophysics and Space Sciences, USA) : Modern cosmology: the harmonious and the discordant facts
  • Vittorio Canuto (National Aeronautics and Space Administration Institute for Space Studies, New York, USA) : Experimental test of the variability of G using viking lander ranging data
  • Mario Castagnino (Université de Buenos Aires, Argentine) : Probalistic time and the quantum gravity interpretation
  • Paul Davies (University of Newcastle Upon Tyne, UK) : Cosmological dissipative structure
  • David Finkelstein (Georgia Institute of Technology, Atlanta, USA) : First flash and second vacuum
  • Christiane Frémont (CNRS, Paris)
  • Andrey A. Grib (Université de Leningrad, Russie) : Quantum effects in Friedmann space and creation of macroscopic mass
  • Edgard Gunzig (Université Libre de Bruxelles (ULB), Belgique) : Entropy and black hole evaporation (with P. Nardone)
  • Rémi Hakim (Centre d’Etudes Nucléaires de Saclay, France)
  • Marc Lachièze-Rey (Centre d’Etudes Nucléaires de Saclay, France) : Statistics of the galaxy distribution
  • Jean-Pierre Luminet (Observatoire de Meudon, Département d’astrophysique relativiste et de cosmologie, France) : Highlights in black hole astrophysics
  • Pasquale (Pascal) Nardone (Université Libre de Bruxelles (ULB), Belgique) : From unstable Minkowski space to inflation
  • Ilya Prigogine (Université Libre de Bruxelles (ULB), Belgique) : Thermodynamics and cosmology
  • Remo J. Ruffini (Centre International d’Astrophysique Relativiste, Rome, Italy)
  • Michel Serres (Université Paris Sorbonne, Paris)
  • Lawrence C. Shepley (Université d’Austin, Texas, USA)
  • Victor Szebehely (Center for Space Research, Austin, Texas, USA) : Cosmology and celestial mechanics
  • William G. Unruh (The University of British Columbia, Vancouver, Canada)
  • Alexander Vilenkin (Tufts University, Medford, USA) : Creation of universes from nothing