How can mouse models of cancer be more useful to patients?

Colloque organisé par Hugues de Thé (Hôpital Saint Louis, Paris), Tyler Jacks (MIT, Boston) et Pier Paolo Pandolfi (Harvard Medical School) du 6 au 11 septembre 2010

Participants

Julien Ablain, Ali Bazarbachi, Lewis C. Cantley, Karen Cichowski, Patrick Delavault, Marco Giovannini, Tyler Jacks, Leisa Johnson, Joseph Jonkers, Scott Lowe, Richard Marais, Ben Neel, Pier Paolo Pandolfi, Jacques Pouyssegur, Sylvie Robine, Kevin Shannon, Hugues de Thé, David Tuveson, Terry Van Dyke.

Compte-rendu

Les progrès des techniques de modifications du génome de la souris ont permis des avancées spectaculaires pour créer des modèles de plus en plus sophistiqués de tumeurs. Les possibilités de régulation dans le temps et l’espace de l’expression de gènes mutés ont rendu possible l’obtention de tumeurs de souris qui arrivent maintenant à mimer de manière très fidèle les tumeurs observées chez l’homme.
Quelle utilisation va maintenant être faite de ces véritables tours de force technologiques ? Curieusement, si les scientifiques se sont emparés de ces outils pour modéliser le développement des tumeurs (importance de la cellule d’origine, séquence définie ou aléatoire des mutations…), les médecins et les industriels les boudent encore. Pourtant, l’explosion du nombre de nouvelles molécules à évaluer et le petit nombre de patients éligibles à des essais cliniques, poussent fortement à l’utilisation de ces modèles de tumeurs murines.
Certains des participants au séminaire ont pu démontrer l’utilité, chez les patients, de modèles précliniques de souris. Néanmoins, il existe encore de réelles controverses sur l’applicabilité aux patients de ces résultats précliniques obtenus dans des modèles murins de tumeurs. Les participants, qui ont tous été des pionniers dans le domaine de l’obtention ou de l’utilisation de ces modèles, ont échangé leurs expériences et initié un effort de communication en direction des industriels et autorités de santé pour une utilisation optimisée des avancées en la matière.

Ce séminaire a directement conduit articles, publiés ou en préparation, véritables manifestes pour une plus large utilisation de ces modèles dans les stratégies thérapeutiques dans les cancers.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Fondation des Treilles (11 septembre 2010). How can mouse models of cancer be more useful to patients? Les carnets de la Fondation des Treilles. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/quz4


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search